La dette du train des Cévennes doit être apuré par le Grand Alès

Publié le par Jonathan Balsamo

Une dette de 330 000€ qui pèse sur cet attraction touristique d'Anduze suite à un arrêt d'exploitation causé par l'éboulement d'une falaise , propriété de la commune d'Anduze . C'est drôle le fait que le maire d'Anduze contracte une assurance sans savoir quels sont les biens de la commune qui sont assurés . De toute façon , il faudra que le Grand Alès apure cet dette si elle ne veut pas perdre une attraction touristique lorsque Anduze fera partie du Grand Alès à l'horizon 2012 .

Publié dans ACTUALITE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article