L'homophobe François Fillon , mis en examen , Bruno Le Maire ne le soutient plus

Publié le par Jonathan Balsamo

Le parti politique Les Republicains est bien dans la merde avec la mise en examen du gagnant de la primaire à droite qui a vu perdre l'honorable Nicolas Sarkozy . Henri Guaino et Michèle Alliot-Marie ont ils vu juste en voulant s'écarter du parti pour se présenter à la présidentielle de cette année ? 

J'ai bien l'impression qu'ils savaient , vu la personnalité du François , qu'il y allait y avoir un grave soucis politique . Monsieur Fillon ferait mieux de se retirer de la course à la présidence de la République sous peine d'entraîner Les Republicains dans les abysses par l'arrogance .

En tout cas je ne voterai pas pour lui car il n'aime pas les personnes homosexuels mais Sens Commun et la Manif Pour Tous !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jonathan Balsamo 02/03/2017 11:28

Bonjour 10défendrelajustice76 merci pour votre commentaire . Bonne journée

10défendrelajustice76 02/03/2017 03:13

Les violentes attaques verbales proférées par M.Fillon contre la justice (relevant de l’ « outrage à magistrat »)et les médias sont indignes d'un candidat à la présidence de la République.Ces attaques en disent long sur la « moralité »,l’« honorabilité » de cette figure incontournable de la sarkozie.Le président de la République,conformément à la constitution,se doit d'être le gardien des institutions.Les propos de M.Fillon (« coup d’Etat institutionnel », « assassinat politique », « guerre civile »…etc)témoignent d'une absence totale de maîtrise de lui-même comme d'un rapport perverti à la LOI (notamment constitutionnelle).La dangerosité du personnage pour la stabilité du pays ne peut plus être ignorée,niée.Notons enfin que M.Macron a fait preuve,en la circonstance,d'un réel sang-froid et d'une hauteur de vue qui l'honore:tolérance zéro pour les délinquants.M.Macron a marqué un point comme l'on dit dans une société politique qui est traversée par de fortes turbulences.